Conseils

Adopter un chien

Publié le 01/05/2016

Avant d’adopter un chien il faut savoir que ce dernier sera votre compagnon durant les 10 à 15 années à venir de votre vie. Alors si les promenades journalières par tous les temps vous répugnent, repensez-y à deux fois car tous les chiots sont craquants, mais ils ne le restent pas longtemps.

N’OUBLIEZ JAMAIS QU’UN CHIEN N’EST PAS UN OBJET ! ON NE S’EN DEBARRASSE PAS COMME D’UN VIEUX CHIFFON

Première étape : le choix du chien

Si vous êtes âgé, évitez alors les grands chiens (plus de 20Kg) car il faut pouvoir le tenir bien en main lorsque votre toutou aura trouvé quelquechose de plus intéressant que votre compagnie lors de la promenade. Il faut pouvoir à tout moment le rappeler à l’ordre avec un ordre en premier lieur mais avec la force ensuite si cela s’avère nécessaire.

Il existe deux possibilités d’adoption :

  • L’adoption d’un chien pure race chez un éleveur.

    Cette solution est la plus coûteuse mais elle vous garanti la provenance de votre animal ainsi que son état de santé. Si une maladie de naissance est découverte plus tard, les frais serontalors à la charge de l’éleveur qui vous l’a vendu. Ce dernier peut également vous proposer de reprendre l’animal. (mais qui redonnerait son toutou ?)

    Pour l’adoption d’un chien de race, nous vous conseillons le site de l’Association romande des éleveurs de chiens de race.
  • L’adoption d’un bâtard (croisement)

    Cette solution est moins coûteuse et est sans doute la plus courante, car tout le monde n’a malheureusement pas les moyens de payer pour un chien pur race. Ceci ne veut pas dire qu’elle est moins bien, mais il faudra de préférence pouvoir voir le milieu ou le chiot vivait, questionner un maximum la personne qui va vous le donner ou le vendre car les éventuels frais futurs seront cette fois à votre charge. Attention aux refuges pour chiens tels que la SPA, etc. car vous y trouverez souvent des chiens qui ont été abandonnés ou battus. Ces derniers seront probablement plus difficile à éduquer car ils ont pour la plupart d’entre eux une perte de confiance presque totale en eux et en l’être humain, mais cette solution permettra aux chiens abandonnés d’avoir une nouvelle vie.

Deuxième étape : la socialisation du chien

Même si vous avez opté pour un chien de petite taille, il est absolument nécessaire de le confronter à ses semblables. inscrivez-vous dans un club cynologique, le prix n’est pas exorbitant et est maintenant obligatoire depuis septembre 2008. Vous trouverez les éducateurs reconnus dans votre région sur cette page : http://blv.bytix.com/plus/trainer/default.aspx?lang=fr. Vous apprendrez vous aussi énormément de choses que vous ignoriez sur le comportement à avoir avec nos amis les toutous.

OUVREZ L’OEIL AVANT D’ACHETER UN CHIEN

Méfiez-vous des annonces de vente de chien publiées dans les journaux ou sur internet. Les chiens proposés – il s’agit souvent de chiots – sont importés en Suisse pour y être vendus. Ces chiots sont souvent séparés de leur mère trop tôt. Ils sont aussi fréquemment détenus et transportés dans des conditions contraires à la protection des animaux. Ils sont souvent insuffisamment vaccinés, voire malades.

Quelques brochures utiles: