Actualités

Enfant autiste sur la route du bonheur grâce à Jeep

Publié le 13/02/2018

Un chien apporte un nouveau souffle à un autiste de 13 ans. L’ado et sa famille savourent cette bouffée d’oxygène inespérée.

Un avant et un après… Parents de trois enfants dont l’aîné est autiste, Alain et Delphine ont vu la vie familiale prendre des couleurs chatoyantes depuis l’automne. Cette touche de fraîcheur et de joie porte l’empreinte de Jeep, le chien d’accompagnement de Gregory.

Samedi, l’association valaisanne Farah-Dogs a organisé la cérémonie officielle de remise du chien d’accompagnement à l’ado de 13 ans. Après une immersion de cinq mois au sein de la famille basée à Renens, la mayonnaise a pris entre le labradoodle de 3 ans et son jeune maître. «Il est plus ouvert, parle davantage, discute avec des gens qui ne lui sont pas familiers, décrypte les émotions, s’ouvre aux changements. Il se réveille à 7 h avec le sourire pour aller promener Jeep», témoigne Delphine devant un public ému.

“Joie, empathie, échange et partage”

«Nous ressentons une nouvelle énergie qui a apaisé notre famille. Au départ, je pensais que ce chien allait être une charge supplémentaire pour nous. J’ai eu tort», sourit Alain.

Brillant à l’école malgré le trouble dont il est atteint, Gregory, fan de géométrie, dessine désormais de nouvelles formes. De nouvelles formes qui, d’après sa maman, épousent les lettres de Jeep: «joie, empathie, échange et partage». La fin du discours de Delphine est noyée par un concert d’aboiements. «Regardez, même les chiens applaudissent», rigole Pierre de Chastonay, président de Farah-­Dogs.

Gregory et Jeep, un duo qui s’entend à merveille. (Photo: Jean-Claude Broccard)

Sans contrepartie financière

Basée à Sierre (VS), l’association Farah-Dogs vise à accroître l’autonomie des personnes handicapées. Même si la formation et le suivi du chien coûtent de 25 à 35’000fr., cette structure sans but lucratif met gracieusement l’animal à la disposition du bénéficiaire. «Nos activités ont lieu grâce au soutien de particuliers et de mécènes», relève l’association. Jeep est le troisième chien d’accompagnement de Farah-Dogs actif auprès d’un bénéficiaire. Infos: farah-dogs.ch

En aide aux autistes et aux diabétiques

Au début des années 2000, un instructeur de chiens d’aveugle a élaboré au Canada une formation destinée aux parents d’enfants autistes. En 2012, une fondation basée à Allschwil (BL) a lancé ce concept en Suisse. L’animal assiste le bénéficiaire et lui procure affection et sentiment de sécurité. Le chien peut aussi être une précieuse aide pour les diabétiques. Par son odorat, il peut détecter une baisse ou une hausse de glycémie et, si besoin, lancer l’alerte.

Source de cet article : 20min.ch – Ecrit par Abdoulaye Pendant Ndiaye